2017-02-12 Saint-Pierre-es-Champs

 

« Ailly Punchao » ! *

Parlons Quechua ou Runa Simi « langage des hommes ».

C’est une langue amérindienne, officielle pour, la Bolivie, la Colombie, l’Équateur, et le Pérou. Les Incas l’utilisaient déjà mais sans que se soit leur langue officielle.

Pourquoi cette intro en Quechua ? * Bonjour

Parce que nous allons traverser un bout de forêt, un joli petit coin de bois près des Binaux et de But David,  le « Bois de La Pampa », avec un petit pavillon au sein d’un parcours de chasse, avec au fronton cette inscription : LA PAMPA. (photo)

Ce qui veut dire en Quechua : la plaine.

Revenons à notre randonnée, pleins de courage, les marcheurs du dimanche matin, se préparent à partir.

Il est 9 H, départ de la place devant la mairie à Neuf-Marché, pour une ballade de 13 km, mais c’est la surprise, nous ne le savons pas encore, et notre moyenne de 4,45 km/h, non plus.

A la sortie de St Pierre Es Champs, une belle montée nous attend, départ à froid, il faut y aller, pousser sur les cuisses et les mollets, et en avant.

La moyenne tombe 3,5 km/h et le cardio monte à 170 bpm, c’est très dur pour certains, mais nous sommes là pour les aider.

Petit rappel, avant de faire un effort comme ce matin par exemple, pensez à bien déjeuner, ou si vous n’avez pas le temps, pensez à emporter un en-cas ; barres de chocolat, de céréales, morceaux de sucre, un morceaux de pain, et un peu d’eau pour faire glisser le tout.

Jeu de mots : «  pensez au choco ou aux céréales, en barre pour éviter le coup du même nom »  Rires !!!

Revenons à notre promenade, la côte est derrière nous ; plus ou moins essoufflés mais nous sommes tous arrivés au sommet, zéro perte, c’est la consigne.

Suite du parcours, un bout de chemin, un sous bois, puis nous empruntons une belle allée forestière, avec de chaque coté, des « grumes ».

Apprenons le langage de nos forestiers :

La « Sylviculture »  c’est l’entretien et l’exploitation des forêts. A savoir, le cycle de production des arbres ; 60 ans pour le pin douglas, 100 ans pour un hêtre, et 180 à 200 ans pour un chêne.

Un arbre « Remarquable », en forêt de Lyons, le hêtre de la Bunodière a tiré sa révérence le 30/11/2013. Il portait le nom de son découvreur vers 1890,  Laurent de la Bunodière, inspecteur des Eaux et forets.

Arbre classé, âgé de plus de 280 ans, 45 m de haut, (immeuble de 15 étages), 3,90 m de circonférence. Ce hêtre à la silhouette typique de la fameuse hêtraie cathédrale faisait partie du patrimoine de la forêt de Lyons.

Comment se fait l’exploitation de la forêt :

Lorsque le propriétaire, sylviculteur, a décidé d’abattre des arbres, il vend la coupe sur pied à l’exploitant forestier.

« L’abattage » se fait à la tronçonneuse, les branches, le « houppier », est séparé du tronc « grume ». (arbres abattus, simplement ébranchés et laissés avec leurs écorces), ensuite le bûcheron découpe ces grumes en « billes ou billons »

Puis, vient le « débardage » qui consiste à tirer les « grumes » en bordure de route à l’aide de tracteurs.

Le transport se fait par des camions spéciaux, les « grumiers ». Un grumier chargé de 30 m3 de bois rond pèse plus de 50 Tonnes !!! attention dans les virages tenez bien votre droite.

Nous avons traversé 3 frontières départementales, l’ Eure, l’Oise, et la Seine Maritime, les voyages forment la jeunesse! … tous jeunes ces randonneurs.

 

Suite du parcours, nous empruntons un chemin avec la voie ferrée Paris/Le Havre sur la gauche, mais ce qu’il ne faut pas manquer, c’est sur la droite, les rives de l’Epte ( photos) qui semble fort agitée, un courant assez fort baigne les racines des arbres, sentinelles immobiles alignés sur ses berges.

La rivière tourne pour se jeter dans la Seine, mais nous, nous allons tout droit, vers la fin de la promenade la place de Neuf-Marché.

Après 2 h et 55 min, nous apercevons les voitures. Un coffre est ouvert avec un trésor. Des gâteaux, des boissons fraîches, du café, tous est là pour notre plus grand plaisir. Merci à Patricia et à tous les pâtissiers du dimanche matin.

Notre aventure de ce dimanche est terminée.

« Kute munay » *

En Quechua bien sur  ….

* Au revoir.

RDV le mois prochain.

Christian

12-02-17-8

12-02-17-10

12-02-17-11

12-02-17-3

12-02-17-4

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 2017-02-12 Saint-Pierre-es-Champs

  1. piere dit :

    bientôt une nouvelle façon de marcher devrait faire son apparition dans les activités Elan : la marche sportive ou rapide
    elle se pratique sur route à des moyennes de 6 à 8 km/h voire plus . Dates envisagées le jeudi soir 18 h.A bientôt

    J'aime

  2. Daniel Collet dit :

    Décidément, Christian est en train d’inventer un nouveau genre littéraire dans lequel il excelle : le compte rendu de randonnée.
    Ca se lit comme un feuilleton !

    Daniel

    J'aime

Les commentaires sont fermés.