2017-08-06 Marche Nordique Neufmarché

Bonjour, partons ce 1er dimanche d’août, pour notre aventure nordique en Forêt de Lyons.

RDV aux Flamands pour cette marche de 13 ou 15 km.

C’est Daniel, notre « Robin Dubois », qui nous a préparé ce parcours et qui sera notre guide pour cette matinée.

Il est 9 h 00 après l’échauffement nécessaire, nous partons en direction de la forêt, le soleil est avec nous , il fait un peu frais mais la marche nous réchauffera.

Nous sommes une petite quinzaine avec comme toujours, une forte présence féminine, et comme toujours très appréciée.

Après quelques centaines de mètres sur le bitume, à 3 km/h et 114 bpm, un « train de sénateurs », nous tournons à gauche et entrons en sous bois, les jeunes arbres nous saluent de leurs branchages aux feuillages verts tendres.

Tac, tac, les bâtons piquent le sol, nous avançons d’un bon pas , nous avons parcouru 3 km, la vitesse augmente, 5,5 km/h – 120 bpm, les sénateurs sont plus actifs.

Nous sommes en Forêt de Lyons, nous longeons la limite du département, à droite la Seine Maritime, à gauche, l’Eure.

Arrivés à Bezu la Forêt dans l’Eure, nous avons passé la frontière, saluons les « Baciviennes » et « Baciviens ».

A pieds secs, nous avons également franchi un petit pont sur la « Lévrière ».

Un peu d’histoire :

Une légende affirme qu’un lévrier, grattant les feuilles sèches, fit surgir les eaux d’une source, et qu’à la rivière naissant ici, l’on donna le nom de Lévrière. S’il arrive qu’en période de hautes eaux, un ruisseau traverse la forêt par le « Fond du Préau » venant des prairies du Landel, voire de Bezancourt, il arrive aussi que cette source se tarisse et qu’ainsi, le cours supérieur de la rivière soit asséché. C’est pour cette raison que Bézu, au Moyen-âge, s’est appelé Bézu-le-sec.

 

Si la plupart des textes affirment que la Lévrière prend sa source à Bézu, en vérité, nous sommes sur le territoire de Bezancourt, il s’en faut de quelques mètres, mais la rivière naît au pied des hêtres altiers de la forêt de Lyons en Seine Maritime.

Quelques 300 m après sa source, la Lèvrière s’écoule au pied des murailles du manoir de la Fontaine-du-Houx. Ces murailles ocrées, nous invitent à évoquer les lointaines origines de ce château. En effet dès les temps mérovingiens, les rois et les princes auraient eu coutume de résider en leur « palais de Basiu » Charles-le-Chauve habita souvent le palais de Basiu.

 

Au début du XIVe siècle, s’implanta à Bézu-la-Forêt la première verrerie à vitre et les feuilles planes (« plats de verre »). La plus ancienne fabrique de « gros verre » était la verrerie royale sous Philippe le Bel. Elle dépendait du manoir royal de la Fontaine- du- Houx et était dirigée par maître Gobert ou Gaubert, maître verrier en 1302.

 

Nous aurons l’occasion de reparler de la Lévrière dans une prochaine aventure en pays normand.

 

Retour dans la forêt pour notre rando, superbe parcours boisé, respirons cette nature, ce sous bois apaisant notre bol d’oxygène du dimanche matin.

A mi parcours, après 1h50 l’allure est bonne, 5,34 km/h, 114 bpm, 153 m altitude, nous montons légèrement, le moral est bon et les troupes sont fraîches…

Cela va se gâter, attention mesdames en short, devant nous un passage étroit, quelques dizaines de mètres pas plus, mais des ronces et leurs épines nous ralentissent, aie, ça griffe, nous avançons malgré tout, enfin, nous sommes passés, nous faisons une halte.

« Quelques gouttes de sang perlent sur les jambes graciles de nos marcheuses téméraires », nous sommes tous sortis courageusement, et continuons. Plus que quelques kms en terrain paisible.

Nous sortons de la forêt, et à bonne vitesse, rentrons par la route jusqu’au stade des Flamands, point de départ il y a un peu plus de 3h.

Nous avons marché 13,43 km, à 4,3 km/h de moyenne, un dénivelé de 273 m, et un cœur à 120 bpm avec une dépense de 1668 kcal.

Un très beau parcours.

Rendez vous la semaine prochaine pour une rando promenade à Lyons.

Christian.

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 2017-08-06 Marche Nordique Neufmarché

  1. collet dit :

    Un Président heureux ne fait pas nécessairement un retraité satisfait !

    J'aime

  2. Daniel DUB dit :

    Sur les photos, ils et elles n’ont pas l’air de souffrir des ronces. Une 2ème dose me semble nécessaire!…

    J'aime

  3. Pierre dit :

    Bienvenue à la relève !
    Dimanche fut une première si l’on regarde l’organisation .
    Daniel : établissement du parcours
    Marie : Notre pâtissière
    Christian : reporter photographe
    Marc : ouverture du parcours carte à l’appui
    Josiane : Coordination à distance
    Resultats : 1) Pas de perte d’effectifs durant la balade. 2) Pas de malade avec la pâtisserie.
    3) article paru le mardi . 4) coordination parfaite . = Je suis heureux ,enfin la retraite !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.