2018-02-04 Marche Nordique Les Flamands

Le Mot de la Présidente »

En ce dimanche 4 février, un grand merci à Christian qui nous a parfaitement entrainé à cette reprise des techniques de base de la marche nordique. Il n’y a pas de doute nous allons progresser…. (le petit plus, cf fiche technique).

MARCHE NORDIQUE.TECHNIQUE pdf

A très bîentôt.

Josiane

 

 

 

Salut amis marcheurs,

Ce premier dimanche de février, retour dans le grand nord, marche nordique aux Flamands.

Départ du stade en plein vent et ce matin il est froid 2°C les bâtons sont prêts pour le « planter ! »

(je me souviens au ski, le moniteur disait toujours avec l’accent savoyard, «  planter bâaatons, planter bâaatons ».

Retour aux fondamentaux, peu de km mais sur un bon rythme, avec quelques conseils techniques, (merci you tube) et les fiches techniques.

Départ 9h30 du stade, circuit dans la forêt, une partie en sous-bois dans la gadoue, avec tout ce qui est descendu du ciel ce n’est pas une surprise, et une partie sur les routes de la forêt de Lyons, c’est idéal pour travailler la technique.

Un bon échauffement, les chevilles, les genoux… vous devinez la suite…et maintenant le haut du corps, le cou, les lombaires… tout doit être chauffé avant le départ.

Tous sont chauds, partons, nous sommes 10 prêt à allonger les pas.

Le bitume nous attend, 1,5 km et nous entrons en forêt, une belle allée en sous-bois, un briefing avant de nous lancer et c’est parti pour la marche nordique.

Buste bien droit, bras en appuis et tendus, « plantés bâaaton » entre les pas, poussée vers l’arrière  et çà avance…..

–   Maintenant à vous ! Lol.

 

Nous tentons  un petit exercice d’accélération ; tous en file indienne et en route, le dernier doit remonter toute la file et passer en tête, puis c’est l’avant dernier de tout remonter, pour prendre la tête et  ainsi de suite.

Le principe étant pour les derniers d’accélérer pour doubler toute la file. Ce n’est pas évident !

Oui mais le terrain très irrégulier, glissant et encombré de racines ne nous aide pas et c’est la « cata », après quelques dépassements, et une glissade sans gravité, nous arrêtons et remettons l’exercice à plus tard.

Devant nous une belle grande allée dégagée, mais soyons vigilant, çà glisse les feuilles humides, et les ornières pleines d’eau, les bâtons sont là pour l’équilibre, mais devant c’est encore plus gras, nous décidons de quitter le chemin et couper à travers bois.

Droit devant la forêt, ces grands arbres, charmes, hêtres, bouleaux, attention aux branches cassées par la tempête, mais bon choix, le passage est facile et le terrain non glissant.

Nous sommes à la recherche d’une route que l’on doit traverser, puis continuer et prendre à gauche celle du monument de la Rouge Mare.

 

En plein bois, entre les arbres, faisons appel à la technique moderne, le GPS, qui confirme notre sens de l’orientation.

  • C’est bien droit devant ?
  • Non légèrement sur la droite !
  • Ok allons sur la droite.

 

Nous arrivons sur la bonne route, prenons à gauche, et en avant pour le monument.

Petite pointe de vitesse, une belle montée nous attend, c’est l’occasion de retenter notre petit jeu, l’accélération vous avez compris, le dernier passe devant et ainsi de suite.

Cette fois çà marche, que dis-je, çà décolle, une allure de fou, accélération en pleine côte, une bonne partie de rigolade, c’est çà aussi la marche, un moment de convivialité entre amis.

Arrivés en haut, nous tournons vers le monument, érigé en souvenir de combats en 1914.

– Un panneau indique la direction, mais pour plus d’infos, voir le doc joint de notre ami l’historien.

doc joint :

rougemare

 

Une petite pause et retour en forêt pour le dernier parcours en sous-bois, reste 3 kms l’occasion de faire une dernière pointe de vitesse.

– Tous bien concentrés, bravo les amis,

– Les mêmes mais avec le monument entier.

 

Un petit tour sur le bitume et nous arrivons à la place des 3 sapins ! En fait ce sont des bouleaux !

(histoire à éclaircir, je demanderais à Monsieur le Maire) nous tournons à gauche et devant nous le stade des Flamands sous le soleil brillant et un magnifique ciel bleu.

Fin du parcours.

Place aux étirements, indispensables pour décontracter les muscles qui ont été pas mal sollicités ce dimanche matin.

Une collation, jus de fruits, gâteau, café chaud, apprécié avec ce froid nordique.

 

Nous avons parcouru 7,5 kms, moyenne de 4,5 environ avec quelques pointes.

Rendez-vous la semaine prochaine dimanche 9 h au Château de Fleury la Forêt.

Bonne semaine.

Christian.

Supplément gratuit : le combat de la Rouge Mare

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.