2018-03-04 Marche Nordique Bézu-la-Forêt

Dur dur ce 1er dimanche de Mars !

« Ce n’est pas une Nordique c’est une « Normande », exercice de marche de préférence en forêt qui se pratique avec ou sans bâtons, de Septembre à Avril sur les chemins parfois boueux de notre belle région. »

 

Cette nouvelle année 2018 commence dans la fraîcheur et l’humidité !

 

En effet il y a longtemps, fort longtemps, l’année commençait le 1 Mars, petit point d’histoire :

 

Les Romains commençaient l’année au premier mars ; c’est d’après eux que les mois de septembre, 7 eme mois, octobre, 8 eme, novembre 9 et décembre 10, conservent encore aujourd’hui leur dénomination dans le calendrier romain.

 

Ce même nom de Mars fut donné plus tard à l’un des jours de la semaine, le mardi ; à l’une des planètes que connaissaient les Anciens, et enfin au métal, le fer, qui servait à fabriquer les armes de guerre.

L’année n’a pas toujours commencé au premier janvier. C’est même par une décision royale que le début de l’année fut fixé à cette date. L’édit de Paris pris par le jeune Charles IX en 1563 était une manière d’uniformiser et de mettre de l’ordre dans son royaume en pleine guerre de religion. De quoi nous rappeler que le calendrier, aussi, est politique.

La décision est prise à la suite d’un grand tour de France. «Charles IX est présenté à son royaume par sa mère, Catherine de Médicis, qui veut en pacifier les troubles», explique l’historien moderniste Xavier Le Person. Charles IX monte sur le trône à l’âge de 10 ans, suite à la mort prématurée de son père Henri II lors d’un tournoi et au décès de son frère aîné François II après une seule année de règne. La succession d’un roi mineur survient alors que les tensions entre catholiques et protestants s’aggravent en ce milieu de XVIème siècle.

Nouvelle année à Lyon, pas dans le reste du royaume !

Lors de ce tour de France, Charles IX «écoute les doléances de ses sujets et fait le constat de la diversité des pratiques». Parmi elles, celles du calendrier, qui varie d’une partie à l’autre du royaume. «Dans certains endroits, l’année commence le 25 mars, qui est le jour de l’Annonciation, ailleurs à Pâques qui est une fête mobile, ou encore à Noël», décrit Xavier Le Person. Autrement dit, quand l’an 1560 débute à Lyon, une bonne partie du royaume est encore en 1559 pour plusieurs mois. Pas ultra simple comme fonctionnement! «Cela provoque des problèmes», confirme l’historien. Une réforme pouvait apporter une solution à ce casse-tête calendaire. C’est l’objet de l’article 39 de l’édit de Paris de janvier 1563, qui fixe pour tout le royaume le début de l’année au 1er janvier 1564.

«La confusion dure 3-4 ans. On voit dans les archives que certains clercs ne savaient plus quelle était l’année en cours, ils rayaient la date, corrigeaient à nouveau…

Mais en 1567, la logique royale l’emporte», l’année commencera le 1 er Janvier.

 

Revenons à notre marche « Normande ».

 

Comme toujours, tous en cercle, il faut faire les échauffements, le bas du corps, le haut, tout y passe, chaque animateur, propose sa spécialité, merci « Youtube » et nous nous essayions de suivre, dans la bonne humeur !

Allez Coach Daniel, nous sommes chauds et prêts à partir pour l’aventure en forêt de Lyons plus précisément à Bézu la Forêt.

 

 

C’est parti pour les sentiers forestiers, la pluie nous accompagne, les impers, capuches et casquettes sont les biens venus. Comme vous le verrez, ils ne vont pas nous quitter.

Un régal pour le photographe, que de belles couleurs, rouges, bleues fuchsia… le soleil c’est bien aussi !

 

Première curiosité, la « Pierre qui tourne »

 

C’est Coach Daniel qui nous conte cette belle légende.

 

 

 

La pierre qui tourne à Bézancourt :

De la plus haute antiquité nous vient cette histoire liée à une pierre druidique ressemblant à un menhir d’une hauteur de 3,50 mètres qui aurait eu le don de tourner sur elle-même. On raconte aussi que dans les temps anciens à certaines dates, des sorciers et des sorcières du secteur se réunissaient autour de la pierre magique. Mais en fait, était-ce la pierre qui tournait sur elle-même ou les sorciers autour d’elle ? Le vicomte de Pulligny dit lui que cette pierre tournait à une date précise tous les cent ans, difficile à vérifier d’autant qu’un garde forestier l’a renversé en 1868, elle ne risque plus de tourner.

La pluie ne nous épargne pas, malgré les protections, nous sommes un peu, beaucoup, humides !

 

Nous reprenons les sentiers, curieusement, le sol est encore gelé ; avantage, nous ne glissons pas trop et la gadoue ne colle pas aux basques. Nous apercevons quelques plaques de verglas, mares qui n’ont pas encore dégelé. Courageux, nous repartons.

ait rarissime, nous faisons une pause, non ce n’est pas la pause le « fait rarissime » c’est qu’il est possible de boire chaud.

En effet, une gentille nouvelle marcheuse, devant ce temps glacial est humide, a emporté une thermos de café chaud ! Bravo et merci

 

Après cette halte appréciée, nous avançons vers la source de la Lévrière, pas très bucolique, simplement un enclos grillagé avec deux puits fermés par une plaque métallique. A voir sur une précédente rando.

Après cette curiosité, une belle petite montée nous attends, un sol boueux, les feuilles mouillées, heureusement que nous avons les bâtons, sur 4 pattes nous sommes plus assurés, pas de chute.

Le photographe est bien là mais tous passent bien. Casaque bleue en tête suivie d’une rouge !

 

 

 

A la suite une casaque noire, c’est un peu dur, mais le sommet est proche et l’arrivée pas loin.

 

Nous redescendons vers le village « Faute d’argent » puis « Rome » dans l’Eure.

 

 

 

Retour en Seine Maritime, ou une collation bien venue, gâteaux et boissons bien chaudes nous attend.

 

Une belle représentation de la nature en souvenir de cette ballade.

 

 

Rendez-vous la semaine prochaine à Hodenc-en-Bray.

 

En résumé, nous avons parcouru 11,7 km, avec une moyenne de 4,27 km/h, sur ma montre une dépense de 1644 kcal, avec un dénivelé 226 m.

 

Bonne semaine à vous tous.

 

Christian

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 2018-03-04 Marche Nordique Bézu-la-Forêt

  1. collet dit :

    Vous serez toujours la bienvenue, même pour participer aux randos

    J'aime

  2. Angelilie dit :

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Les commentaires sont fermés.