2020-03-08 Gournay-en-Bray

Bonjour les amis marcheurs du dimanche matin, toujours plus nombreux, et motivés, ce matin il fallait un peu se pousser, pour partir à l’aventure en « Pays de Bray » le ciel n’était pas avec nous !

La semaine dernière, nous avions un peu plus de soleil, et avions choisi un magnifique parcours mixte, forêt et campagne, avec des chemins déjà assez gras ! même très boueux !

Depuis, le baromètre est resté en basse pression et la pluie a bien inondé les sentiers et les prairies, il était donc plus sage, si nous voulions avancer et non pas faire du sur place, de suivre un parcours au sec, emprunter les petites routes départementales nous semblait être le meilleur choix.

Départ du complexe sportif de Gournay-en-Bray, nous longeons les jardins ouvriers très bien tenus, les terrains de sports bien verts, puis un petit « ru » dont j’ai oublié le nom. Nous tournons à gauche, traversons une résidence pavillonnaire et virage à droite, direction Avesnes-en-Bray.

Une petite brume fraîche nous accompagne, comme vous pouvez le voir sur les photos chacun a sa technique pour se protéger, parkas, caquette, bonnet, poncho, parapluie…

Au loin la campagne dans la brume, nous laissons Gournay sur la droite.

Et arrivons dans le joli village d’Avesnes-en-Bray, avec son église bientôt sur la droite en haut de la première côte.

Tête à droite…

– droite ! comme au défilé.

Comme souvent en côte les bâtons sont bien utiles !

Une nouvelle montée et le château apparaît.

Un passage devant le château d’Avesnes, comme vous ne pouvez pas le voir, miracle du numérique,

En plus vue des deux façades !!

Direction Elbeuf-en-Bray toujours sous une pluie fine qui commence à pénétrer !

Retour vers Gournay en longeant la Discothèque Le César’s, puis empruntant l’interminable rue « Les Morues », un nom qui pose question.

D’où vient ce nom, toutes les hypothèses fusent, parmi les marcheurs…

Un rapport avec la routes des pêcheurs qui livraient le poisson ! D’autres explications fusent, dont une expression populaire de morue… mais mon éducation, m’interdit de la citer.

En fait nous avons l’explication quelques centaines de mètres plus loin, « Les Maux Rus ».

Traduction, les « ruisseaux » qui débordent et deviennent de fait « mauvais »

Nous avions également traversé « La Cuisse d’âne » mais là pas d’explication !

Toujours autour d’Avesnes une pâture sans ses ruminants.

Encore quelques kms en tout 12 environs et nous arrivons à Gournay.

Ma foi, une belle rando autour des villages du Pays de Bray.

C’est pas lui qui dira le contraire !

Deux flammekueches nous attendent prêt à déguster, toutes 2 fort goutteuses.

Retour à la maison pour la fin du Week-end.

Rendez vous le mois prochain.

Christian.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 2020-03-08 Gournay-en-Bray

  1. C’est vrai qu’elles étaient plutôt bonnes, les flammiches de tante Marie !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.