Galerie de photos

SOIREE DANSANTE DU 04 NOVEMBRE 2017

 

MARCHE NOCTURNE 22 JUILLET 2017

 

 

VENDEE AVRIL 2017

Samedi :

Bonjour les normands, et les vendéens nos hôtes.

Samedi 18 h arrivée au camping de la  Plage de Riez, nous sommes parti vers 10 h, et c’est avec plaisir que nous posons la voiture devant le mobile home inondé de soleil.

Nous déballons les valises, et les copains arrivent… Nous sommes tous ensembles les mobiles homes groupés vers le bout du camping.

Tous présents, Béa, Dominique, Pierre, Francis, Gilles, Angeline, Patricia, petit problème avec les nouveaux, Daniel et Christine qui viennent pour la première fois, il y à 2 campings à St Hilaire, et Daniel n’a pas pris le bon, un guidage par téléphone et quelques minutes après et ils sont là.

Passons aux réjouissances, c’est le 1er apéritif, mémorable, cette soirée autour de bonnes bouteilles et de charcuteries vendéennes.

Il se fait tard, il est l’heure d’aller se coucher, demain, l’aventure commence.

Petites explications sur la reproduction du Pin maritime :

Nous avons tous été surpris de retrouver le lendemain nos voitures couvertes d’une poudre jaune, c’est du pollen.

Sur l’arbre, il existe des cônes mâles et des cônes femelles, les cônes mâles produisent une grande quantité de pollen jaune dispersé par le vent, ce phénomène est localement dénommé « pluie de soufre ».

Les cônes femelles se forment dans la couronne supérieure des rameaux, une fois fécondés, ils se transforment en pomme de pin qui une fois mature laisse échapper des graines qui donnerons naissance à un nouvel arbre. (photos) C’est beau la nature.

Dimanche :

Ballade autour du camping, dans les Pins, les chênes verts, c’est une promenade tranquille, quelques kms dans la pinède, les dunes, vue de l’océan, au loin au dessus des pins.

 

Demain lundi nous irons sur la plage.

 

Lundi :

Lundi matin, tous prêts pour la balade, tous sur la plage.

Quel plaisir de marcher dans l’eau pieds nus.

C’est Pierre qui s’aventura le premier, puis Daniel, puis presque tous, moi j’étais hésitant, c’est froid, 10/12° C pas plus !

C’est de la « thalassothérapie » la rivière de marche quoi de plus naturel, les vagues qui viennent te masser les chevilles.

Nous avons fait 5 à 6 km un record de longueur pour une rivière de marche « thalasso » mais fin du parcours, il faut rentrer, arrivé sur le sable sec, il faut traverser la dune, marcher sur les cailloux, là c’est pas facile de remettre les chaussettes et les chaussures, certains continus pieds nus, pas moi,  j’essaye, mais non, impossible, je suis trop mouillé.

Suite demain Mardi RDV avec les Amazones de St Hilaire.

Lundi (suite) :

Quelques photos des grandes plages de Vendée, et toutes les supers « Nanas » qui nous ont accompagnées pour cette marche nordique 12 km A+R sur cette plage.

Un peu dur le retour, moyenne de 5.5 à l’aller, et 3 ou 4  pour le retour, pour excuse, je faisais des photos, voir les superbes étoiles de mer qui, les pauvres, sont échouées sur le sable.

Asterias rubens, « Etoile de mer commune », classe des « échinodermes » – traduction : qui ont des épines sur la peau. (photos)

Etoile à 5 branches ou plus, avec au milieu en dessous sur la photo, la bouche chaque branche comporte un « Ocelle » œil simple qui permet de capter les variations de luminosité.

Suite demain, randonnée dans les marais du Bois de Céné autours de Challans

 

Lundi (le retour) :

Suite le retour de marche, (photos) c’est aussi çà la Vendée.

Un petit pot entre copains.

Le lendemain 9h 30 départ pour la découverte des marais vendéens, près de Challans, Le Bois de Céné.

Mardi :

Nous sommes arrivés dans l’ Etier, canal étroit conduisant l’eau de mer dans les marais.

Il est possible en saison de pluie que l’étier soit aussi de l’eau douce.

Parcours de 13 km à un bon rythme, avec le club de St Hilaire, tout autour de nous, de l’eau, dans les plaines, des vaches « Bardots » des chevaux, des ânes, cigognes, hérons, canards cols verts, grues, ragondins, et d’autres habitants dont je ne connais pas le nom..

Le temps est fort clément, du soleil mais pas trop, une légère brise marine rafraichissante. Le bonheur.

Selon les habitués, il ne faut pas s’aventurer dans ces marais en pleine période chaude sans prévoir un équipement contre l’insolation.

Un marcheur sympa, Christophe, photographe pro, nous sert de guide.

C’est un passionné, ornithologue confirmé et spécialiste des ruminants à cornes, « les vaches » il en a mis en boite plus de 3000 clichés sur les 43 espèces connues.

Savez vous que pour l’insémination, l’éleveur a le choix entre un  taureau reproducteur qui pourra donner naissance à un veau avec ou sans corne.

Etonnant !

Fin de la balade, nous en avons plein les yeux et un peu dans les talons, je parle pour moi.

Demain nouvelle expérience, BBQ au camping, pour les normands

 

Mercredi :

Nous y voilà,

Pour des raisons de sécurité, le coin BBQ est défini par le camping, il y a deux ou trois emplacements répartis dans les parcelles.

Pas de problème, nous amenons les tables et les chaises… et les sardines de St Gilles, elles sont excellentes et pas chères.

Nous sommes tous autour des tables, prêt à trinquer et déguster les petits poissons bleus …

  • Le petit poisson bleu fait la fierté de St Gilles Croix de Vie en étant le premier poisson sauvage a avoir obtenu la fameuse distinction « label rouge » .

Le séjour se termine, un dernier apéro prévu demain et ce sera le retour, à suivre.

Jeudi :

Après le BBQ il fallait une petite balade sur la plage de Riez, c’est fait.

Nous avons également fait une escapade sur l’ile de Noirmoutier, vu le passage du Goix et fait un petit parcours au Bois de la Chaize. Toujours aussi paradisiaque. J’exagère un peu c’est vrai mais je ne me lasse pas d’aller flâner sur les plages au nord de l’ile.

Puis le départ pour certains, samedi, quelques portraits sous le soleil vendéen.

Cette semaine au bord de la mer, était très agréable, une belle région des amis sympa, quoi de plus pour être heureux !

Une seule chose à dire, RDV l’année prochaine…

Christian.

 

PS : je tiens à votre disposition toutes ces photos en plus haute définition, il vous suffit de les demander, sur le blog.

L’île de Noirmoutier, est souvent surnommée « l’île aux mimosas » pour sa douceur climatique, nous y trouvons également  les arbousiers aux fruits si particuliers.

Ses paysages dominants sont les marais salants, les dunes et les forêts de chênes verts et la culture de la pomme de terre, « la bonnotte ».

Plus grande ville, Noirmoutier en l’île, 9500 hab. 49 km2, point culminant 20 m, une grande partie de l’île se trouve au niveau de la mer.

Bonne balade.

Christian.

 

 

VENDEE AVRIL 2016

 

MILLY-SUR-THERAIN AVEC CORRELATION

SAINT GERMER DE FLY AVEC CDF BEZANCOURT